AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
illustration Bienvenue sur rmfc ! RPG city basé sur le voyage temporel - rpg libre : pas de minimum de mots, pas de quota rp par mois - avatars réels de toute nationalité 200*320 - 5 jours pour poster sa fiche chronologique - pas de fiche de présentation - design par daevil et krow

What's up ?

00.01.19 nouvelle version
xx.xx.xx news
xx.xx.xx news
xx.xx.xx news


Les dernières aventures

una plaga conciderit, ignominia senatus. apud has gentes, quarum exordiens initium ab assyriis ad nili cataractas porrigitur et confinia blemmyarum, omnes pari sorte sunt bellatores seminudi coloratis sagulis pube tenus amicti equorum adiumento pernicium graciliumque camelorum per diversa se raptantes, in tranquillis vel turbidis rebus: nec.



Partagez | 

Chinese shadow theater... or not ! + Hae Yeon | 10/2001
Aller en bas 

Lim Sully
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t441-lim-sully-cool-teacher#4762 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
Mar 6 Nov - 21:49
avatar
pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon crédits : tumblr + me
age : 48 y.o. - 12.12.70
métier : écrivain - prof de lettre
statut : marié à Kang Ardyn
disponibilité rp : 1 rp
messages : 272 sujets : 290
date d'inscription : 03/12/2017
Happily ever after
Revenir en haut Aller en bas
La nuit promettait d’être douce, une journée qui avait été agréable et pleine de rebondissement, lui qui écrit des livres sur l’éducation et sur le comportement humain s’est fait abordé par une femme. Des rumeurs en période d’halloween, histoires qui font peur remises aux gouts du jour et par-dessus tout l’occasion pour Lim Sully d’embarquer dans une folle aventure son acolyte de toujours : Im Hae Yeon. Élève pas toujours studieux, mais plus que brillant, le jeune professeur n’avait pu se résoudre à se séparer du cousin de son petit ami. Une histoire compliquée si l’on comptait les jumeaux arrivés dans sa vie d’une façon plus qu’inattendue, néanmoins une chance pour Rosa d’avoir deux petits frères et pour eux tous, Lim comme Kang, comme Wu et Im une belle et heureuse vie épanouie.

Mais trêves de bavardage, cette journée, il l’avait dédié à l’ancien sportif, attendant patiemment sa présence dans un froid supportable et un décor fort appréciable d’une Séoul où l’humidité régnait et les couleurs chatoyantes de l’automne rendait les lieux plus chaleureux. De nuit en revanche, il le savait, ces ingrédients ne donnaient pas le même résultat, rendant la ville hostile et les arbres dépourvues de leurs jolies feuilles laissent leurs branches grimper sinueusement et projeter des ombres menaçantes à en faire danser les chats solitaires.

Par-dessus tout, il y avait cette notion de partage d’un site plutôt spécial, d’une découverte à deux, d’une sortie qui n’était ni avec son frère ou sa sœur, ni avec son petit ami, une sortie privilégiée qui lui faisait du bien, qui le rendait nostalgique de sa toute première classe et de cette peur qu’il avait eu de mal faire. Une pensée s’envole notamment vers le jeune Leofi qui n’avait pas eu la chance. Son cœur se serre, depuis cet incident beaucoup d’autres c’étaient succédés pour le meilleur et pour le pire, mais il était toujours là et il voulait vivre sans rien regretter, prenant cela comme une revanche sur une vie qui n’est pas toujours juste et qui malgré tout se poursuit. Ses mains dans ses poches, le père de famille vérifie que toute la maisonnée se porte bien, embrasse son homme et ébouriffe les têtes qui dépassent du canapé, celle de son frère comprise, évitant soigneusement celle de Lisan, plus réservé et ouvre la porte pour descendre les escaliers. Une sonnerie dans sa poche lui avait signalée l’arrivée du plus jeune, trop impatient et trop en retard pour daigner monter, faisant coucou par la fenêtre lorsque Sully y regardait le paysage se dessiner sous un ciel orangé.

« Bien, nous n’avons plus qu’à nous mettre en route, comment vas-tu ? »

_________________
Im Hae Yeon
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t458-im-haeyeon-we-will-foresee- http://seoul95.forumactif.com/t64-im-haeyeon-fallen-leaves-on-the-ground http://seoul95.forumactif.com
Ven 9 Nov - 12:14
avatar
pseudo : daevil.
feat : jeon jk crédits : pastel breath'
age : 01/09/78 ; 40 y.o
métier : garde du corps & photographe
statut : marié à song minjae
disponibilité rp : 3 rp
messages : 727 sujets : 773
date d'inscription : 24/11/2017
newbie
Revenir en haut Aller en bas
(octobre 2001) Diplômé et pourtant si loser. Je traîne dans l’appart en faisant les cents pas. La veille, je me suis encore disputé avec hyung. On se voit peu ces temps-ci et lorsqu’on se voit, c’est à peine si on peut sortir avec toutes ces fans qui surgissent toujours de nulle-part. Des folles, vraiment. Mais hyung n’aime pas que je dise ça. Il dit qu’elles l’aiment. Mais moi aussi, je l’aime. Même si ça, j’arrive pas à le dire avec autant de facilité que lui. Cela fait pourtant quelques années depuis qu’on est… Ensemble. Et j’ai l’impression que rien a changé. Ou plutôt, que tout s’est compliqué. Hyung est doux et affectueux. Il cherche toujours à nous faire passer de bons moments, comme lorsqu’on était enfants. Mais moi, je gâche toujours tout de part mes sauts d’humeur et mes nombreux rendez-vous à l’hôpital. Suivi à vie. Mais quelle vie, vraiment…

Je soupire et pars enfin enfiler ma veste ainsi que mon écharpe qui vient à moitié cacher mon visage. Il commence à faire de plus en plus frais et vu l’heure, cela ne risque pas de s’arranger. Je prends tout de même le temps de préparer mon sac, emportant avec moi lampe torche, paire de talkie-walkie, barres de céréales, bouteille d’eau et surtout du sel et de l’eau bénite. Ne jamais sortir sans protection. Je n’oublie pas mon appareil photo car je profite de toute occasion pour prendre des photos. Et bien sûr, avant de sortir je n'oublie pas non plus de prendre avec moi mes foutus médoc.

Un peu plus tard, je me trouve sur le chemin de la maison de mon professeur. Ou plutôt, de mon ancien professeur. Qui aurait cru que le lycée servait réellement à quelque chose ? Non seulement j’y ai appris à ne pas baisser les bras mais en plus, je me suis fait un véritable ami. Il est même l’un de mes plus proches amis. Lorsque j’arrive dans les environs, je me décide à l’appeler avant de couper aussitôt, juste histoire de lui faire connaître ma présence. Je l’aperçois par la fenêtre et immédiatement, je retrouve un semblant de bonne humeur, lui souriant même. On se rejoint alors et je hausse les épaules face à sa question. « La routine. » Rien de plus, rien de moins. Malgré le calme et le désintéressement que j’affiche, j’ai tout de même hâte de partir en exploration avec lui. Et au vu de son regard, il doit très certainement s’en douté. « Alors, on va où exactement ? C’est loin, hyung ? » Parce qu’après toute ces années, il est passé de seonsaengnim à ssaem, puis sunbae et enfin hyung.

_________________
let's say sunshine for everyone but as far as i can remember we've been migratory animals living under changing weather Someday we will foresee obstacles Through the blizzard.

obstacles

♡ ♡ ♡
Lim Sully
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t441-lim-sully-cool-teacher#4762 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
Sam 10 Nov - 14:41
avatar
pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon crédits : tumblr + me
age : 48 y.o. - 12.12.70
métier : écrivain - prof de lettre
statut : marié à Kang Ardyn
disponibilité rp : 1 rp
messages : 272 sujets : 290
date d'inscription : 03/12/2017
Happily ever after
Revenir en haut Aller en bas
Ce regard, il le connaissait par cœur, il avait appris à le déchiffrer, mais impuissant, le professeur se tait et laisse le temps à ce sourire et cette bonne humeur sous-jacente de se dévoiler enfin. « La routine hm ? » Une main passe dans le dos du plus jeune, geste tendre qui témoigne de son soutien pour quelle que période que soit en train de traverser son ami. L’aîné fait mine de pencher sa tête en réfléchissant, se remémorant l’adresse exacte de cette maison abandonnée depuis quelques années déjà. « Nous allons à Yongsan, ce qui va être long alors tu as le choix, métro ou voiture ? Rien ne me dérange personnellement » entretenir le mystère était un moyen pour lui de préserver l’intérêt d’Hae Yeon pour leur soirée « En tout cas c’est assez sordide pour qu’on m’en ait parlé » il le savait, l’ancien élève allait essayer de le soudoyer, du moins il espérait de tout son cœur qu’il le fasse, se sentant particulièrement coupable pour beaucoup, notamment dans le cas du sportif qui n’avait plus cette possibilité d’exercer dans son domaine de prédilection. Sully s’en était mordu les doigts de nourrir les espoirs d’un enfant, d’un adolescent. Plus encore, il était resté à ses côtés, mais pas autant qu’il l’aurait voulu et s’il avait laissé le temps au concerné de se retrouver, ça n’avait pas l’air si réparateur qu’il l’aurait fallu.

Hyung, ce simple mot « Hyung » répète-t-il en secouant la tête, laissant apparaître une fossette trahissant son affection pour leur relation. « Je crois que je ne m’y ferais jamais, même si je suis très fier d’être ton Hyung ». Quelques années les séparent, moins de dix ans tout en s’en rapprochant sans jamais l’atteindre et pourtant, ceux qui prétendent que l’âge influe sur l’entourage sont bien présomptueux de se penser plus matures. Le temps, d’ailleurs, il en avait encore, celui de trépigner d’impatience et de faire monter la tension. « Dis-moi, qu’est-ce que t’inspire cette soirée jusque-là ? Quelle est l’idée que tu t’en fais ? » non, contre toute attente, Sully ne jouait pas les psychologues ou toute autre fonction désignée par psy. Certes, l’aspects psychologique de cette question n’était pas dénuée d’intentions, mais elles tournaient essentiellement autour d’indices qu’il pourrait donner avant d’atteindre l’adresse soigneusement griffonnée dans une de ses poches et gravée dans sa mémoire au cas où. L’enseignant n’avait jamais eu besoin de poser les questions blessantes et direct qui mettaient l’accent sur les problèmes. Ce n’était pourtant pas une façon détournée de le faire, simplement un moyen de le détendre.

_________________
Im Hae Yeon
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t458-im-haeyeon-we-will-foresee- http://seoul95.forumactif.com/t64-im-haeyeon-fallen-leaves-on-the-ground http://seoul95.forumactif.com
Sam 10 Nov - 22:05
avatar
pseudo : daevil.
feat : jeon jk crédits : pastel breath'
age : 01/09/78 ; 40 y.o
métier : garde du corps & photographe
statut : marié à song minjae
disponibilité rp : 3 rp
messages : 727 sujets : 773
date d'inscription : 24/11/2017
newbie
Revenir en haut Aller en bas
(octobre 2001) Réprimant un soupir, je ne réponds rien. Face à ce contact réconfortant, je comprends qu'il le sait. Mentir à Sully, ou plutôt éviter de lui parler de certaines choses, est encore bien plus compliqué qu’auparavant. Je ne suis plus un lycéen, ni même un étudiant. Je suis un adulte maintenant, je suis censé savoir prendre mes propres décisions et n’avoir de compte à rendre à personne. Cependant, chaque fois que je traîne avec mon ancien professeur, j’ai l’impression de redevenir le gosse que j’étais et nombreuses sont les fois où je craque et lui confie mes doutes et mes peurs. Mais aussi, mes moments de bonheur. Bien plus qu’un ami, il est à la fois un allié et un confident. Ainsi qu’une source d’inspiration sûrement.

Malgré le fait que je n’ai aucun mal à me confier auprès de Sully, contrairement à mon meilleur ami, je ne préfère pas tarder sur le sujet. Au lieu de ça, je choisis de le questionner quant à ce lieu secret. J’ai voulu faire des recherches bien sûr, mais il s’agit de ce genre d’endroit dont l’adresse n’est jamais indiquée sur les sites internet et la localisation toujours floue. Le genre d’endroit qu’on ne conseillerait pas mais qu’on recommanderait aux plus courageux, à leurs risques et périls. Mais le connaissant, lui n’a sûrement eu aucun mal à mener l’enquête. « Prenons le métro. » On évitera ainsi les bouchons qui risquent de se créer la nuit. Je me déjà en marche, avançant en direction du métro le plus proche.

À l’entente de ses mots, mes yeux pétillent déjà. Les histoires de fantômes m’ont toujours fait peur, tout en me fascinant en même temps. « C’est un lieu connu ? La maison d’un tueur ? Un manoir hanté ? On y a trouvé des corps ? » Et si je m’écoutais, je continuerais encore à poser ce genre de questions pendant des heures. Toutefois, je me ressaisis, m’éclaircissant la gorge avant d’annoncer d’un air sûr. « T’en fais pas, j’ai tout ce qu’il faut. » Je suis prêt à partir à cette chasse aux fantômes. Ce sourire et ses mots me font doucement ricaner. Je me tourne vers lui et lui réponds. « Pourtant, on fait la même taille aujourd’hui. » Je fais bien sûr référence à notre première entrevue où j’affirmais avec certitude le rattraper dans quelques années. « M’enfin, je peux toujours t’appeler seonsaengnim, en souvenir du bon vieux temps. » dis-je d’un air taquin, ne pensant déjà plus à mon air maussade. Une question. J’en ai l’habitude, il est du genre à poser des questions qui, bien qu’elles n’en ont pas toujours l’air, ne sont jamais dénuées de sens. Je le regarde pour savoir s’il s’attend à une réponse sérieuse ou non, mais je ne suis pas sûr. Alors je lui réponds tout simplement « Mh… Et bien, on va jouer aux exorcistes ? » Logique, oui.

_________________
let's say sunshine for everyone but as far as i can remember we've been migratory animals living under changing weather Someday we will foresee obstacles Through the blizzard.

obstacles

♡ ♡ ♡
Lim Sully
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t441-lim-sully-cool-teacher#4762 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
Sam 10 Nov - 22:50
avatar
pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon crédits : tumblr + me
age : 48 y.o. - 12.12.70
métier : écrivain - prof de lettre
statut : marié à Kang Ardyn
disponibilité rp : 1 rp
messages : 272 sujets : 290
date d'inscription : 03/12/2017
Happily ever after
Revenir en haut Aller en bas
Entre eux, les mots n’étaient plus nécessaires et pour Sully, le plus difficile restait cette constatation : il ne pouvait pas aller mieux en un claquement de doigts. Le professeur ne manquait pas de patience, loin de là, il espérait simplement que son ami se sente mieux au plus vite. Prendra le temps que cela devra prendre, du moment qu’il avait cette possibilité d’être à ses côtés pour l’épauler. Le métro fut décidé, de quoi leur laisser le temps de s’asseoir dans la rame plus ou moins occupée, l’éclairage d’où on ne voyait déjà plus au travers des vitres et finalement, à discuter de leur épopée. Le nombre de questions que posaient Hae Yeon fit sourire l’écrivain, lui aussi avide de lui donner les réponses, mais il garde ses lèvres scellées avant d’arquer un sourcil. Il était vrai que l’ancien élève avait un sac plus gros que lui, de quoi éveiller chez l’ainé une certaine curiosité, mais de là à imaginer le lien entre leur destination et ce sac… « Ce qu’il faut ? Et de quoi il s’agit ? » Il se faisait avoir comme un bleu à son propre jeu, mais il en avait conscience malgré tout, une question pour une autre, il n’allait pas aller bien loin.

Le tutoiement avait été naturel entre eux dès lors que le sportif était arrivé à la fac sous les signes presque trop criant d’évidence de leur lien aux yeux des autres personnes présentes. Des souvenirs dont il ne se lasserait jamais. Aujourd’hui appelé Hyung, il provoque le rire du plus jeune rappelant ainsi leur toute première rencontre et ce lycée dans lequel il enseigne toujours. « Ah… cette question de taille, effectivement, tu es aussi grand et très honnêtement si ce n’était pas une forme de politesse beaucoup trop répandue à mon goût, tu n’aurais eu qu’à m’appeler Sully » ses yeux s’illuminent d’un éclat rieur « Mais je ne te l’ai pas dit avant, parce que je sais bien que tu en aurais profité, petite tête brulée qui n’en est pas vraiment une » s’il avait eu la possibilité de revenir en arrière, un jour, un seul, il aurait surement refait les mêmes erreurs. Mais il était difficile de jauger, de se dire qu’il n’aurait pas dû l’encourager. À ses yeux, le pousser dans une voie qu’il n’aurait pas choisie aurait été similaire aux autres enseignants : ne pas écouter, diriger pour un avenir en quelque sorte meilleur selon qui d’ailleurs ?

Les stations défilent, il propose de connaître l’avis de l’ancien étudiant avant de lui donner des indices. Exorciser des gens, il ne savait pas faire, ni des lieux et ça ne manqua pas de lui faire fermer et plisser les yeux dans un rictus indiquant clairement un rire réprimé. « Ah tu m’étonneras toujours ! ça n’implique pas de jouer nous-même les justiciers, du moins pas au sens propre puisque le mal a déjà été fait » sinon quel intérêt avaient-ils à se déplacer ? « Développe un peu plus, tu as obtenu un indice et nous arrivons dans une dizaine de minutes à la station » plus quelques autres pour atteindre le lieu qui était dépareillé du reste du quartier, l’angle d’une rue étroite où le pavé humide d’une nuit pourtant claire laissait l’odeur de terre mouillée propager sa fraicheur afin de mieux glacer le sang des pauvres fous qui avaient décidés de s’y aventurer.

_________________
Im Hae Yeon
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t458-im-haeyeon-we-will-foresee- http://seoul95.forumactif.com/t64-im-haeyeon-fallen-leaves-on-the-ground http://seoul95.forumactif.com
Sam 17 Nov - 12:38
avatar
pseudo : daevil.
feat : jeon jk crédits : pastel breath'
age : 01/09/78 ; 40 y.o
métier : garde du corps & photographe
statut : marié à song minjae
disponibilité rp : 3 rp
messages : 727 sujets : 773
date d'inscription : 24/11/2017
newbie
Revenir en haut Aller en bas
(octobre 2001) Bien sûr que ça me rend nostalgique de revoir Sully pour une sortie rien que tous les deux. On se voit plutôt souvent pourtant, du moins quand je ne joue pas le mec injoignable qui préfère rester chez lui. Mais depuis que j’ai appris pour mon cousin et mon ancien prof, c’est devenu presque naturel, c’est comme si on formait tous une nouvelle famille. Et lorsque les plus vieux se décident à organiser un dîner ou une sortie, généralement tout le monde répond présent. Mais cette fois-ci, il n’y a ni Rosa, ni Ardyn. Pas même la fratrie du prof. C’est comme ces sorties pas spécialement prévues qu’on faisait à l’époque du lycée, là où on a appris à se connaître. Ça remonte à loin et en même temps, seules quelques années nous séparent de cette époque.

Je suis impatient et excité, et ça, je ne le cache pas. Je ne suis déjà plus en train de broyer du noir, non, je me comporte plutôt comme le lycéen qu’il a toujours connu. Je laisse des infos fuiter et me mords la lèvre que trop tard. C’est vrai qu’il est curieux le philosophe, je n’aurais peut-être pas dû laisser échapper ça. M’enfin, tout comme lui, je me décide de ne rien dire. Je hausse les épaules, redressant bien mon sac sur mon dos tout en souriant finement. De mon index que je viens placer contre mes lèvres, je lui fais savoir que je ne dirais rien. Quant à mon regard, lui, il lui fait silencieusement comprendre qu’il le verra bien.

Bien sûr, même après tout ce temps, je n’ai pas pu oublier cette remarque. C’était comme s’il l’avait prédit et avait vu juste. Evidemment, je ne doutais pas du fait que je grandirais et ferais certainement sa taille, si ce n’est plus. C’est plutôt, que je n’aurais jamais imaginé tisser un lien si important avec un prof et entretenir ce même lien après tant d’années. Je souris de toute mes dents, une tête brûlée qui n’en est pas une… Là aussi, il avait vu juste. Je ne peux plus le nier maintenant. L’appeler Sully, cela peut paraître assez étrange. Ses mots me font comprendre qu’il me considère comme son égal, qu’il nous met tous les deux au même niveau. Et cela ne me laisse pas indifférent. Un nouvel haussement d’épaule et je lui réponds. « Sully hyung, c’est très bien. » Pourquoi est-ce que j’insiste tant sur le hyung ? Et bien, sûrement car aujourd’hui, je le considère bel et bien comme un grand frère. Tout comme mon cousin, Sully est toujours là, toujours présent même dans les pires moments. Je crois bien que, quoiqu’il dise, je l’idéaliserai toujours et le mettrai toujours sur piédestal. Et ça serait parfaitement mérité.

Mon regard fixe les différentes stations qui clignotent, me demandant bien où est-ce qu’on descend. Mais face à sa question, je reporte mon attention sur lui. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, c’est une réponse tout à fait sérieuse que je lui donne. Je suis même équipé pour ça. Toutefois, au vu de sa réaction, j’ai sûrement dû m’éloigner un peu du réel objectif. Le mal a déjà été fait, un éclair vient parcourir mon regard. Alors… Il s’est réellement passé quelque chose ? Là, je suis encore plus attentif et je me retiens de le bombarder de nouvelles questions. De nouveau, mon regard se pose sur la liste des stations. Dix minutes, je fais le calcule dans ma tête, essayant de deviner quelle est la bonne station. Mordu des histoires d’horreur, je connais pas mal d’anecdote liées à des histoires hantées sur Séoul. Déviant de nouveau le regard sur mon ami, je réfléchis tout en fronçant un peu les sourcils. Je commence alors, observant ses réactions pour savoir si je continue sur cette voie ou non. « C’est donc un lieu qui a déjà été exorcisé… Un lieu vraiment hanté ? C’est là où il y a eu un meurtre ? Plusieurs même ? Ou peut-être un suicide ? » Mais là, quelque chose me vient à l’esprit. « Attend… Est-ce qu’on a le droit d’y aller même ? » Oui, il doit sûrement s’agir d’un endroit fermé au public. Le jeune Sully serait donc prêt à défier les lois ?

_________________
let's say sunshine for everyone but as far as i can remember we've been migratory animals living under changing weather Someday we will foresee obstacles Through the blizzard.

obstacles

♡ ♡ ♡
Lim Sully
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t441-lim-sully-cool-teacher#4762 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
Mar 20 Nov - 23:32
avatar
pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon crédits : tumblr + me
age : 48 y.o. - 12.12.70
métier : écrivain - prof de lettre
statut : marié à Kang Ardyn
disponibilité rp : 1 rp
messages : 272 sujets : 290
date d'inscription : 03/12/2017
Happily ever after
Revenir en haut Aller en bas
La vie est ainsi faite qu’un être humain ne peut se détacher complètement de ses semblables. Pour rien au monde Sully, se trouvant bien chanceux ne voudrait le faire. Mais à plusieurs reprises et pour diverses raisons, ce qui affecte les autres finit toujours par nous affecter. Triste déduction que de constater l’état d’âme aussi fragile que les pétales d’une fleur. Qu’en est-il quand il n’y en a plus ? La dernière lueur de sa splendeur s’éteint. De sa complexité et son éclat ne résultent aucune beauté alors, aucune ingéniosité, aucune vie. Non, pour Sully, l’humeur n’est pas un facteur minime et apporter son attention autant que sa bonne humeur à Hae Yeon c’est lui transmettre toutes les pensées positives qu’il a envers ce monde, à son égard, dans l’espoir de retrouver ce trait unique qu’il apprécie tant chez lui. De nature curieux, le jeune homme se laisse porter par l’affaire dont il ne connait pas encore les détails, faisant sourire le plus vieux qui ne manque pas d’entretenir le suspens. Lui aussi réserve apparemment des surprises qui seront de taille aux yeux de l’écrivain. Il prend sur lui pour ne pas montrer trop d’intérêt à cet aspect de leur sortie.

C’est un Hyung qui fait voyager son esprit, ampli d’une nostalgie contagieuse le poussant à ébouriffer l’ancien sportif. De ce passé riche de leurs propres personnes en ressortent des émotions fortes et une révélation. Cette promesse d’avenir était pour lui devenue concrète en voyant l’accomplissement de son élève et ce malgré ce qu’il pouvait bien en penser. Il est surprenant de la part du professeur d’entendre de telles éloges, mais cette boule qui s’était formée dans l’abdomen, résultat d’une peine et d’une frustration intense avaient entravées si longtemps sa gorge qu’il pensait injuste de ne jamais dire sans pudeur les mots les plus importants. « Je te l’ai dit ce jour-là, je suis fier de toi et je n’ai jamais cessé de l’être. Au contraire, je le suis encore plus aujourd’hui. Hae Yeon » si le titre honorifique était pour le jeune homme une marque de respect, Sully qui le considérait comme son petit frère jugeait qu’il n’y en avait pas besoin. Ce sourire sur le visage du plus jeune était sa plus grande fierté, la seule chose qu’il espérait voir jusqu’à la fin : des visages heureux pour l’entourer.

Dans sa franchise, un arrêt est marqué par la douce voix d’une jeune femme ou de ce qu’il devine en être une au travers des hauts parleurs défectueux. Le calcul de l’itinéraire les mènera tout droit au lieu du crime et plus l’espace entre eux et ce lieu se réduisait, plus la tension montait pour l’enseignant, commençant malgré tout à angoisser par les questions de son cadet. Il n’avait pas réfléchi aux esprits qui pouvaient hanter l’endroit. Même si rationnellement il aurait eu tendance à ne pas croire aux fantômes, sa fibre littéraire, son imagination et sa sensibilité étaient trois valeurs suffisantes pour faire pencher la balance en fonction de ses croyances. Sans compter sa tendance à tout remettre en question et ne jamais exclure d’hypothèses. Il déglutit, se demande ce qu’il y a dans le sac, mais n’obtiendra pas plus de renseignements. « Je suis sûr que tu peux comprendre pourquoi il est légal de s’y rendre, qu’il y ait eu ou non un drame » En effet, il y avait bel et bien eu un meurtre supposé et de multiples évènements ayant poussé les propriétaires à déserter au plus vite chaque fois. Mais pour avoir eu l’information ainsi que l’autorisation sans avoir au préalable contacté les autorités locales, c’est que les évènements ne dataient pas de la veille. Par ailleurs, le coup de frein un peu brutal du terminus se fit ressentir et Sully en manqua de perdre ses précieuses lunette toujours dans la poche de son blouson. Il les effectue une petite danse afin de les ramener vers lui non sans pencher sa tête au-dessus de son nombril histoire de s’en assurer. Perturbé, son nez se dresse dans l’air en face du plus jeune. « Elles sont vivantes » dit-il pour toute excuse, haussant un sourcil.

Une fois en dehors du wagon et les quelques marches grimpées, le professeur se repère aux noms des rues. « Il n’y aura personne d’autre que nous, aucune autorisation n’est requise. Mais j’ai tout de même prévenue Ardyn de notre destination, nous n’avons plus que quelques mètres à parcourir, c’est à l’angle de cette rue » dit-il en montrant la direction d’un bâtiment qui semblait être le dernier, mais à bien y regarder, le trottoir ne s’y arrêtait pas, lui…

_________________
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Chinese shadow theater... or not ! + Hae Yeon | 10/2001
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Shaiya Shadow
» Mystic Shadow'
» Shadow
» The Legend of Zelda - Evil Shadow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember me for centuries :: Passé :: ☆ 평행구 pyeonghaeng-gu-
Sauter vers: