AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
illustration Bienvenue sur rmfc ! RPG city basé sur le voyage temporel - rpg libre : pas de minimum de mots, pas de quota rp par mois - avatars réels de toute nationalité 200*320 - 5 jours pour poster sa fiche chronologique - pas de fiche de présentation - design par daevil et krow

What's up ?

02.08.19 nouvelle version 2.3
16.06.19 nouvelle version 2.2
16.06.19 time traveler certifié ?
23.02.19
nouvelle version 2.1
23.02.19 event nouvel an lunaire
03.01.19 nouvelle version 2.0


Les dernières aventures

un fou s'amuse à raconter ses récits à propos de voyages temporels, son blog est disponible ici sully s'embarque dans de drôles aventures, devenant père du jour au lendemain... heureusement qu'il peut compter sur l'aide d'ardyn !



Partagez

in Ja we trust to save Im (10/95)
Aller en bas 

Kim Hwan Ja
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t493-kim-hwan-ja-call-119#4987 http://seoul95.forumactif.com http://outoftime.forumactif.com/t494-kim-hwan-ja-save-me-save-me
in Ja we trust to save Im (10/95) EmptyMar 25 Juin - 9:08
Kim Hwan Ja
pseudo : krow
feat : Jeon HeeJin (Loona) in Ja we trust to save Im (10/95) Ef45da48c70881a911737f5d6f524056 crédits : ici
age : 44 Y.O - 14.01.1975
métier : Médecin
statut : En couple avec un râleur
disponibilité rp : 3 rp
messages : 30 sujets : 3
date d'inscription : 24/06/2019 in Ja we trust to save Im (10/95) A27dde26674f38bf3df1cc33c5e4dab0
Time to change time
Revenir en haut Aller en bas
in Ja we trust to save ImIm Hae Yeon & Kim Hwan JaCette première année en tant qu’interne pour apprendre les ficelles du métier s’avère plutôt agréable dans l’ensemble. Hwan Ja cachera toujours les moments les plus difficiles, car ils sont nombreux et avouera que même préparée, le choc sera toujours violent face à la réalité d’une situation. C’est pourquoi, avec son bagage et ses ambitions, elle s’est armée de feutres welleda et de quelques ballons en plus de son ingéniosité. Parcourir les étages entre deux services pour pouvoir amuser les plus jeunes et égayer les journées monotones de quelques patients lui procurait une satisfaction qui n’était pas négligeable : c’était sa force. Le sourire des gens, enfants ou adultes, ils partageaient un moment de joie avec elle. Si ce n’était pas scientifiquement prouvé que le bonheur et la santé mentale étaient des facteurs essentiels à une rémission plus saine, pour la future doctoresse c’était une évidence.

Mains dans les poches de sa blouse, elle doit aller chercher un patient bien connu pour l’avoir à de nombreuses reprises harcelé, littéralement à systématiquement vouloir provoquer son sourire. Mais tout ce qu’elle obtenait c’était son regard noir et c’était… très amusant malgré tout. Im Hae Yeon… il devait absolument voir le médecin pour effectuer un diagnostic et elle allait devoir y participer. C’était toujours un moment stressant pour elle qui avait peur de se tromper et de provoquer une catastrophe. Mais rien de grave. Elle était interne, pas médecin, le jugement final serait celui d’une personne plus compétente qu’elle… en théorie ?

Observant au dehors au travers d’une fenêtre fermée, la jeune femme soupire. De la pluie, comme bien souvent durant cette période de l’année. Ce n’était pas qu’elle n’aimait pas, mais il faisait un peu plus froid, les rhumes agacent et les patients sont aussi gris que le temps sur une échelle d’humeur en couleur. Il est temps d’aller chercher le patient. Penchant sa tête, elle observe le numéro inscrit sur sa fiche. Doit-elle appeler où non ? Elle n’est pas secrétaire, ça ne l’empêche pas de vouloir rappeler à l’ordre un certain étudiant. Pour un lycéen, il avait un sacré caractère et elle savait de ce fait qu’il allait s’en sortir. Mais on n’est jamais sûr à cent pourcent après tout et mieux valait qu’elle se rassure.

Ses pas sont de velours sur le pvc du couloir quand elle aperçoit sa proie après quelques minutes de recherches. S’il est là c’est qu’il tient à connaître ce qu’il a, mais elle le voit… et elle sait qu’il est fatigué. En sommes, s’était-il mis en danger une fois de plus ? Ce garçon dont le sport semble être la seule raison de vivre devait se ménager et elle voyait bien qu’il ne le faisait pas. Certes, c’était agréable à regarder, mais quoi ? ça ne suffisait pas, la santé avant tout ! N’était-ce pas sa devise ? Dans un soupire elle se dirige vers lui, tout sourire. « Monsieur Im, quel plaisir de vous voir par ici ! Même si j’aurais préféré que ce ne soit pas à l’hôpital. Vous ne vous asseyez pas ? » regard insistant oblige…
Im Hae Yeon
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t458-im-haeyeon-we-will-foresee- http://outoftime.forumactif.com/t523-4-5-sailor-scouts-version-dude http://outoftime.forumactif.com/t522-im-haeyeon-fallen-leaves-on-the-ground
in Ja we trust to save Im (10/95) EmptyJeu 27 Juin - 23:11
Im Hae Yeon
pseudo : daevil.
feat : jeon jungkook in Ja we trust to save Im (10/95) Aed411a837be072895003a613c471dc8 crédits : pastel breath'
age : 01/09/78 ; 40 y.o
métier : photographe
statut : wip depuis sa rencontre avec une folle
disponibilité rp : 1 rp
messages : 757 sujets : 777
date d'inscription : 24/11/2017 in Ja we trust to save Im (10/95) Original
What if
Revenir en haut Aller en bas
in ja we trust
(( FEAT la pas médecin relou ))


Fais un vœu, que m’a dit mon meilleur ami le jour de mon anniversaire. J’ai souhaité que tout redevienne comme avant. Est-ce que ça a marché ? Et bien, le soir-même il m’a annoncé qu’il déménageait à Séoul, la grande ville où tous les rêves sont réalisables. Tous, sauf les miens. Il a choisi de tout donner pour réaliser ses rêves, déjà promis à une carrière de danseur ou même d’idole, qui sait. Je ne peux pas lui en vouloir, c’est mon meilleur ami après tout, mon frère de cœur. Et puis, je ne peux qu’être envieux, désespéré à l’idée de ne pouvoir faire comme lui, tout balancer pour réaliser mes objectifs. Rejoindre l’armée, est-ce trop demandé ? Oui, d’après le type qui décide de tout, en haut.

Blasé, lassé, fatigué, je ne m’arrête pas pour autant. Le professeur Lim me crierait certainement dessus s’il me voyait continuer à m’entraîner malgré les recommandations des médecins, mais qu’importe, je ne suis pas fait pour rester assis sur une chaise. Plus je suis frustré et plus j’ai ce besoin de me dépenser. Pourtant, je sens déjà mes limites. Je suis vite essoufflé et surtout mon cœur est pris d’une lourde douleur. Tout cet acharnement n’avait en réalité qu’un seul but ; me distraire. Une simple diversion pour ne pas me faire penser à ce qui m’attend. Comme bien souvent maintenant, je dois me rendre à l’hôpital. Encore. Je redoute ce moment et aimerai le retarder le plus possible, mais je ne peux me battre contre le temps. Je n’ai pas peur de m’y rendre, je suis simplement… Fatigué.

Pourtant, plus tard en fin de journée, me voilà entre ces murs trop blancs. Tout est propre, tout est d’un blanc éclatant, et je ne comprends toujours pas en quoi ce lieu est censé être rassurant. On y sauve des vies, très bien. Mais la mienne n’est pas en danger, contrairement à mes ambitions et mes projets. Adossé contre le mur, les mains dans les poches de mon sweatshirt, cognant doucement le mur avec le talon – plus pour faire passer le temps que par réel tic nerveux. Je soupire comme le ferait un fumeur entouré d’air frais et impatient de s’intoxiquer les poumons. Mais voilà qu'une voix résonne et je n’ai même pas besoin de lever la tête pour savoir qu’il s’agit d’elle. Cet air enjoué, ces mots lancés avec tant d’enthousiasme et ce regard insistant, tout suffit à me blaser davantage. Je ne me retiens pas de soupirer, affichant clairement mon ennui. « Mes jambes marchent encore. » que je lance à son égard, un sourcil haussé tout en la regardant avec autant d’insistance. Si elle est butée, je ne suis pas mieux, alors j’espère pour elle qu’elle a un minimum de patience. « Vous avez été rétrogradée au rang de secrétaire à force de passer votre temps à vous amuser ? Ou vous étiez juste trop impatiente de me revoir ? » Fin sourire sarcastique qui s’évapore aussitôt, je cherche simplement à me montrer désagréable. À lui faire comprendre que je ne suis pas comme les autres patients de cet hôpital.


let's say sunshine for everyone but as far as i can remember we've been migratory animals living under changing weather Someday we will foresee obstacles Through the blizzard.

obstacles

♡ ♡ ♡
Kim Hwan Ja
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t493-kim-hwan-ja-call-119#4987 http://seoul95.forumactif.com http://outoftime.forumactif.com/t494-kim-hwan-ja-save-me-save-me
in Ja we trust to save Im (10/95) EmptySam 29 Juin - 12:24
Kim Hwan Ja
pseudo : krow
feat : Jeon HeeJin (Loona) in Ja we trust to save Im (10/95) Ef45da48c70881a911737f5d6f524056 crédits : ici
age : 44 Y.O - 14.01.1975
métier : Médecin
statut : En couple avec un râleur
disponibilité rp : 3 rp
messages : 30 sujets : 3
date d'inscription : 24/06/2019 in Ja we trust to save Im (10/95) A27dde26674f38bf3df1cc33c5e4dab0
Time to change time
Revenir en haut Aller en bas
in Ja we trust to save ImIm Hae Yeon & Kim Hwan JaLe lieu est peu propice aux échanges chaleureux, certes, il parait plus transitoire entre vie et mort que réel réconfort. Mais n’était-ce pas les gens qui donnaient du caractère aux bâtiments et non l’inverse ? Une chose qu’il ne fallait pas oublier et que Hwan Ja combattait : cette idée reçue que le lieu affecterait davantage l’humeur. Beaucoup de facteurs entraient en jeu quand il était question de soigner un patient et ça ne l’aider pas de constater que la majorité devaient avoir une peur bleue de la simple évocation de l’établissement. Elle lève les yeux au ciel en entendant des accompagnants se plaindre des murs trop blancs et la seule chose qu’elle trouve à faire c’est de tirer la langue pour attirer l’attention. Quand enfin elle fait face aux regards surpris elle se met à sourire, s’incline et explique « Les couleurs influencent l’humeur, le blanc est neutre, mais rien ne vous empêche d’apporter des ballons ou de poser des tableaux, des fleurs… soyez créatifs hm ? » elle ne pouvait décemment pas leur dire de faire selon les goûts des patients, mais c’était l’idée. Sans même quémander son reste, elle exprime son souhait de vaquer à ses occupations et quelles ne furent-elles pas ! Im Hae Yeon en personne s’était déplacé pour en apprendre plus sur son état. Si sa remarque et ses yeux ronds avaient suivis avant qu’elle ne le fusille du regard, lui avait à son tour répliqué par une exaspération non retenue et son mépris habituel.

Ses bras se croisent, elle se pose devant lui en le toisant littéralement, le menton haut. Ce qu’il y avait d’intéressant malgré ses remarques, c’est qu’il ne manquait pas de répartie et que cette énergie qu’il s’évertuait à dépenser avec elle, elle ne le serait pas pour autre chose. N’est-ce pas ? Sa langue claque contre son palais tandis qu’elle reprend. « Si j’avais été secrétaire j’aurais veillé à ce que vous veniez à vos rendez-vous très cher patient et vous n’auriez pas apprécié au début, même si le résultat aurait été rendu bien plus rapidement » en somme, ils avaient déjà perdu du temps pour son diagnostic… et ça ne l’enchantait pas, parce qu’ils n’étaient pas encore en mesure de savoir où était le problème de ce fait. « Pour le reste j’adore harceler les patients têtus et râleurs, un vrai régal ! » et elle s’en frottait les mains avec un sourire vainqueur pour appuyer ses mots d’un sourire satisfait. « Vous allez passer un sale quart d’heure et ce n’est pas moi qui passerait le savon, quel dommage » pliant son index à répétition elle l’invite à suivre, gardant pour l’instant son professionnalisme en ne laissant entendre que l’essentiel : elle savait qu’il était mal, qu’il avait surement défié par ego ou par désespoir les conseils reçus par le médecin, diplômé, lui. Si sa parole ne valait rien parce qu’elle était seulement interne, celle du docteur en revanche était généralement écoutée. Hwan Ja savait qu’il ne le ferait que d’une oreille, mais elle attendait que le professeur le dise pour en rajouter derrière une fois ce dernier loin… enfin, ce n’était pas qu’elle ne voulait pas qu’il l’entende, mais quelque part sa façon de faire n’était pas vraiment celle d’une interne. Elle soupire et surveille qu’il soit toujours derrière elle malgré tout. « J’imagine que ça n’est pas allé en s’améliorant, n’est-ce pas ? Vous allez devoir patienter quelques minutes en ma compagnie, de quoi vous ravir j’en suis sûre » son bras s’allonge en même temps qu’elle ouvre la porte et l’invite à entrer dans une pièce toute aussi dénuée de couleurs, pourvue d’un bureau et d’une sorte de table-sofa sur laquelle elle déroule un papier. « Asseyez-vous » et ce n’était pas une question.
Im Hae Yeon
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t458-im-haeyeon-we-will-foresee- http://outoftime.forumactif.com/t523-4-5-sailor-scouts-version-dude http://outoftime.forumactif.com/t522-im-haeyeon-fallen-leaves-on-the-ground
in Ja we trust to save Im (10/95) EmptySam 3 Aoû - 19:45
Im Hae Yeon
pseudo : daevil.
feat : jeon jungkook in Ja we trust to save Im (10/95) Aed411a837be072895003a613c471dc8 crédits : pastel breath'
age : 01/09/78 ; 40 y.o
métier : photographe
statut : wip depuis sa rencontre avec une folle
disponibilité rp : 1 rp
messages : 757 sujets : 777
date d'inscription : 24/11/2017 in Ja we trust to save Im (10/95) Original
What if
Revenir en haut Aller en bas
in ja we trust
(( FEAT la pas médecin relou ))


Si d’ordinaire me rendre à l’hôpital ne m’enchante pas des masses, avec cette fille qui m’y attend toujours c’est encore pire ! J’ignore qui elle est réellement, une apprentie médecin apparemment. Qu’importe, elle est sérieusement atteinte et semble avoir fait une fixette sur moi. Peut-être bien parce qu’elle suit mon dossier… Mais ce n’est pas une raison. Lorsqu’elle est dans les parages, je me retrouve toujours à soupirer, rouler des yeux ou répondre d’un air blasé. Tout le contraire de la jeune interne qui ne cache ni sa bonne humeur ni son plaisir à embêter ses patients. La voilà qu’elle se pointe face à moi, bras croisés, tout en prenant un air qui se veut autoritaire ou hautain, je ne saurais dire. Cette politesse et ces formules soutenues ne font qu’accroître mon mécontentement. Elle me tape sur le système ! Je soupire avec ennui. Non, même si elle n’était que secrétaire, je ne voudrais pas d’elle. J’aurais demandé à ce que mon dossier soit suivi par quelqu’un d’autre. Et la voilà qui montre son véritable visage, derrière ce sourire satisfait, j’imagine un véritable démon. À mon tour, je croise les bras contre mon torse et lui réponds sèchement. « Vous avez dû vous tromper, l’aile psychiatrique c’est de ce côté. » D’un geste avec mon pouce, je lui indique la bonne direction à prendre – souhaitant intérieurement qu’elle se perde au passage.

La partie de rigolade semble être terminée et la demoiselle entreprend maintenant de reprendre son rôle de surveillant pénitencier. J’ignore ses gestes, ses regards et ses mots, la suivant malgré moi avec nonchalance. Qu’on en finisse vite. Alors qu’ils arrivent, l’interne se permet une remarque qui a véritablement l’effet d’une bombe. Rester en sa compagnie ? Dieu me haït-il à ce point ? J’ignore ce que j’ai fait pour qu’il s’en prenne autant à moi en si peu de temps. Je devrais y méditer avec mon professeur ou lui demander de m’accompagner au temple pour me libérer de tous ces maléfices. « Génial… ça va me faire ma journée. » que je réponds avec cynisme. J’entre malgré tout et la laisse vaquer à ses occupations tandis que je reste planté là, mains dans les poches. À nouveau, elle veut que je m’asseye. Cette fille a un vrai problème. Je la regarde, haussant les sourcils l’air de dire sérieusement ? Toutefois, face à cet air obstiné, je laisse tomber. Je souffle, exprimant mon mécontentement avant de venir m’asseoir d’un geste désinvolte. Croisant les bras, je la fixe avec froideur. Les secondes s’écoulent et n’ayant rien de mieux à faire, j’affiche un sourire en coin, mi-moqueur mi-provocateur. « Pourquoi ne viendriez-vous pas vous asseoir vous aussi ? Y a plein de place à mes côtés. » D’un geste, je désigne ce fauteuil typique des médecins et toute la place disponible qu’il reste. « À moins que vous préfériez que je m’allonge ? » Après tout, si elle m’imagine trop faible pour tenir sur mes jambes, peut-être pense-t-elle aussi que cela me demande un effort surhumain de rester assis.


let's say sunshine for everyone but as far as i can remember we've been migratory animals living under changing weather Someday we will foresee obstacles Through the blizzard.

obstacles

♡ ♡ ♡
Kim Hwan Ja
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t493-kim-hwan-ja-call-119#4987 http://seoul95.forumactif.com http://outoftime.forumactif.com/t494-kim-hwan-ja-save-me-save-me
in Ja we trust to save Im (10/95) EmptyDim 4 Aoû - 15:17
Kim Hwan Ja
pseudo : krow
feat : Jeon HeeJin (Loona) in Ja we trust to save Im (10/95) Ef45da48c70881a911737f5d6f524056 crédits : ici
age : 44 Y.O - 14.01.1975
métier : Médecin
statut : En couple avec un râleur
disponibilité rp : 3 rp
messages : 30 sujets : 3
date d'inscription : 24/06/2019 in Ja we trust to save Im (10/95) A27dde26674f38bf3df1cc33c5e4dab0
Time to change time
Revenir en haut Aller en bas
in Ja we trust to save ImIm Hae Yeon & Kim Hwan JaElle adorait le voir ce patient plus particulièrement parce qu’il était bougon, parce qu’il représentait un défi. Hwan Ja ne doutait pas du fait que ce râleur était né comme ça et que son hospitalisation ne rendait pas compte totalement de son comportement habituel et son humeur ne s’améliorerait pas avec sa façon de l’appréhender. Pourtant, il y avait quelque chose qu’elle entretenait, pour le bien de ce garçon : lui donner une vraie raison de râler et concentrer sa colère sur quelque chose de moins important que lui, que ses problèmes pourrait changer sa façon de voir les choses et apaiser ses maux. Ça n’avait rien de prémédité, mais en y réfléchissant bien, la doctoresse se sentait capable d’assumer son propre caractère et celui du jeune homme. Alors lorsqu’il croise ses bras pour lui parler de l’aile psychiatrique, elle se met à rire. « J’y ai déjà fait un tour, ce n’est pas marrant du tout et vous râlez si bien monsieur Im que je ne suis pas prête de vous lâcher » petite confidence, elle appréciait vraiment sa compagnie parce qu’il avait du répondant et c’était bon signe pour son rétablissement ça.

L’interne attend les instructions et sait qu’avec l’emploi du temps du professionnel, elle allait devoir ausculter plusieurs patients pour un pré-diagnostic. Elle était ravie de pimenter un peu plus la journée du lycéen, l’invitant à entrer dans la pièce pour une consultation. Il n’y avait rien qu’elle pouvait faire réellement, les résultats c’était le docteur qui les avaient. À part lui poser des questions et constater son état par quelques petits examens pour l’embêter… hm, elle avait bien une idée cependant. Une fois le jeune homme assis pendant qu’elle ouvre observe les feuilles accrochées sur son porte-document, il la fait de nouveau sourire. Levant les yeux vers Im Hae Yeon, la demoiselle hausse un sourcil malicieusement. « Puisque vous m’y invitez… » pourquoi le ménager ? Il cherche peut-être à lui faire commettre une faute, mais elle connait ses droits voyons ! Le stéthoscope autour du cou, elle lève le nez fièrement en lui demandant « Levez-votre haut monsieur Im »

Dans d’autres circonstance, tout aurait été déplacé, mais elle avait besoin de proximité pour l’appareil et elle aurait très bien pu glisser ses mains en dessous ou par-dessus le haut de son patient, mais c’était bien plus amusant de le faire réagir. En dépit de son assurance, elle en serait mal à l’aise, elle le savait déjà, mais ce n’était pas le premier homme qu’elle voyait dévêtu. Ce serait juste le premier… vivant. Elle avait prévu bien d’autres choses, mais pour l’instant, son objectif c’était de le voir s’offusquer autant qu’il l’horripilait parfois. Cette mauvaise humeur ne pouvait pas être constante et crée quelques petits chocs pouvaient aider à lui délier la langue plus facilement. « Plus vite que ça monsieur Im, je sais bien que vous m’appréciez, mais malheureusement nous n’avons pas toute la journée » .
Im Hae Yeon
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t458-im-haeyeon-we-will-foresee- http://outoftime.forumactif.com/t523-4-5-sailor-scouts-version-dude http://outoftime.forumactif.com/t522-im-haeyeon-fallen-leaves-on-the-ground
in Ja we trust to save Im (10/95) EmptyVen 9 Aoû - 19:26
Im Hae Yeon
pseudo : daevil.
feat : jeon jungkook in Ja we trust to save Im (10/95) Aed411a837be072895003a613c471dc8 crédits : pastel breath'
age : 01/09/78 ; 40 y.o
métier : photographe
statut : wip depuis sa rencontre avec une folle
disponibilité rp : 1 rp
messages : 757 sujets : 777
date d'inscription : 24/11/2017 in Ja we trust to save Im (10/95) Original
What if
Revenir en haut Aller en bas
in ja we trust
(( FEAT la pas médecin relou ))


Oh quelle chance ai-je donc de devoir me la coltiner. Il y en a d’autres des internes ici, au sourire moins sournois que le sien, aux manières bien moins désagréables qu’elle. Mais non, le sort s’acharne. Je n’ai pas même droit à une vraie assistante, mais à cette folle. Ma pique sur l’aile psychiatrique tombe à l’eau. Pourtant je l’y verrais bien, moi. Pas en tant qu’interne ou assistante, encore moins en tant que médecin. Mais simplement en tant que patiente. Car oui, elle y mérite sa place. Sans grande surprise, elle se met à rire et balaie facilement ma remarque. Elle me complimente sur mes talents de râleur et forcément je roule des yeux tout en soupirant. Quoi que je dise, quoi que je fasse, elle est toujours contente. Toujours de bonne humeur et dégoulinant d’optimisme. Je comprends vraiment pas ce genre de personne.

Si passer du temps avec elle est déjà une épreuve, lorsqu’on se retrouve rien que tous les deux c’est encore pire. Je perds vite patience et j’espère même que le médecin arrivera très vite. Mes espoirs tombent cependant vite à l’eau eux aussi. Elle répond à ma provocation et ça, je m’y attendais pas. J’aurais dû m’en douter pourtant, j’ai été bête sur le coup. On cherche toujours à avoir le dernier mot. Et la voilà à me lancer un nouvel ordre. Là aussi ça me surprend, je la regarde avec de grands yeux. Elle est sérieuse ? « Quoi ? » que je lâche dans un murmure, me laissant envahir par l’incompréhension la plus totale. Elle veut quoi ? Je la fixe tout simplement, prenant un air scandalisé, comme si j’avais à faire à une psychopathe. Et peut-être l’est-elle vraiment, derrière ses doux sourires, mais ça je n’ai aucun moyen de le vérifier. « Byeontae. » Une vraie perverse qui profite de sa position pour se rincer l’œil, j’en suis outré.

J’ai peut-être là le moyen de lui rendre la pareille, mais dans le vif de l’action, je n’ai pas le temps de réfléchir à un plan. Elle se prépare et s’impatiente. Elle me provoque en plus. Sourcils froncés, je la fusille du regard. Non je ne l’apprécie pas du tout ! « Quelle impatience. » D’un geste rapide, je retire mon haut et le jette un peu plus loin, mon regard ne quittant pas le sien – comme dans les films qui passent très tard le soir. « Satisfaite ? Ou peut-être que vous auriez préféré me le retirer vous-même ? » que je lui demande d’un sourire au coin et d’un sourcil arqué. Je passe outre ce malaise habituel en présence des filles, car c’est elle que je veux mettre mal à l’aise. « La vue vous plait au moins ? » Pour un gamin de dix-sept ans, je suis conscient que je suis plutôt bien battit. Et pour cause, avec toutes ces heures à s’entraîner, à se fatiguer, à bouger sans cesse, à se bagarrer avec d’autre… Il est bien normal que j’ai un corps d’athlète. Je m’en vante pas, mais je sais que ça peut être un atout dans certaines situations. Atout dont je ne sais tirer profit, car tout ça c’est pas vraiment mon truc. « Profitez-en, parce que ça va sûrement pas durer. » Un ton plein de reproche. Bien oui, je suis obligé de lui en faire la remarque avec elle et le médecin qui ne cessent de me faire comprendre que je dois me ménager. Sourire arrogant aux lèvres, je ne la quitte plus des yeux. Je fais le fier, mais intérieurement je crise, mon dieu pourquoi je réagis comme ça.


let's say sunshine for everyone but as far as i can remember we've been migratory animals living under changing weather Someday we will foresee obstacles Through the blizzard.

obstacles

♡ ♡ ♡
Kim Hwan Ja
Voir le profil de l'utilisateur http://outoftime.forumactif.com/t493-kim-hwan-ja-call-119#4987 http://seoul95.forumactif.com http://outoftime.forumactif.com/t494-kim-hwan-ja-save-me-save-me
in Ja we trust to save Im (10/95) EmptyMer 21 Aoû - 0:27
Kim Hwan Ja
pseudo : krow
feat : Jeon HeeJin (Loona) in Ja we trust to save Im (10/95) Ef45da48c70881a911737f5d6f524056 crédits : ici
age : 44 Y.O - 14.01.1975
métier : Médecin
statut : En couple avec un râleur
disponibilité rp : 3 rp
messages : 30 sujets : 3
date d'inscription : 24/06/2019 in Ja we trust to save Im (10/95) A27dde26674f38bf3df1cc33c5e4dab0
Time to change time
Revenir en haut Aller en bas
in Ja we trust to save ImIm Hae Yeon & Kim Hwan JaQu’il continue de râler, c’était amusant et bon pour son moral, à lui plus qu’à elle, même si elle ne pouvait nier être amusée par son comportement. C’était évident qu’il ne la détestait pas en quel cas il aurait déjà filé à l’anglaise. Au lieu de ça, il la supportait, elle sa bonne humeur et ses blagues pourries… enfin, autant que les siennes, parce qu’il ne manquait pas de ressource non plus ! Le jeune homme, plus grand qu’elle ne l’impressionnait pas dans sa façon d’agir, si froide, si catégorique. Elle en avait vue et elle avait pleuré en silence une fois chez elle. Ja n’était pas du genre à laisser satisfaction à quiconque parviendrait à la toucher. Mais lui, il le faisait d’une toute autre façon et toute cette violence dans ses mots n’étaient rien de plus qu’un refus de la laisser approcher… tout en demandant à ce qu’elle ne s’éloigne pas trop. Le voir lever les yeux au ciel la fait sourire.

Il allait craquer plus vite qu’elle. Le docteur avait du travail, ce qui lui permettait de s’occuper du patient Im et si l’interne n’avait pas pour habitude de s’acharner, savoir qu’il ne souffrait pas que d’une particularité physique et qu’elle n’avait officiellement pas le droit d’interférer la rendait malade. La porte grande ouverte, elle lui laisse le loisir d’entrée non sans traîner les pieds avant de refermer derrière et de lever la tête bien haut pour répondre à son petit air arrogant. Il ne s’y attendait pas et la suite ? Encore moins. La jeune femme le toise et lui demande de retirer son haut. Ses yeux grands ouverts, elle ne bouge pas, boue intérieurement de cette mini victoire. Elle le secoue un peu plus et lui somme de se dépêcher, ce qui lui vaut une nouvelle rage maîtrisée. C’était un peu trop rapide pour elle et elle devait bien avouer que la tension occasionnée par ce petit jeu lui faisait un peu peur. Elle avait ses limites, mais elle avait également beaucoup de fierté. Un sourcil arqué en seul témoin de son malaise, elle croise les bras et rétorque « Pas au premier rendez-vous voyons, à vous l’honneur » en réalité, la simple idée de rapprocher son stéthoscope sans que ses mains ne tremblent lui paraissait maintenant insurmontable. Elle attend donc de se calmer légèrement. Ce petit idiot ne se rendait surement pas compte d’à quel point elle pouvait le craindre autant que lui la craignait. Elle remarqua qu’il était tout aussi mal à l’aise qu’elle en même temps si joueur lorsqu’une impression de déjà vu se greffa sur son visage. Par effet miroir, son sourcil arqué. La tête presque rentrée dans les épaules par frustration, elle se tend tout d’un coup pour se donner du courage et soupire. « J’ai déjà vu mieux » réponse courte, provocation évidente à laquelle il réplique. En réalité, seul son travail lui permet de voir des hommes et des femmes peu vêtus, mais lui... il était tout aussi gêné par cette question de nudité. Elle ne peut pas rebondir en voyant son sourire. Surprise et lui sourit aussi en approchant l’objet métallique et froid de son torse. « Je m’en fiche, ce n’est pas ce qui m’intéresse et j’ai gagné… vous avez souris, même si vous êtes vert de rage » un petit rire se fait entendre tandis qu’elle lui demande d’inspirer profondément et déplace le plat de l’appareil en l’obligeant à se tenir bien droit. Elle n’entend rien d’anormal ou qui ne soit pas déjà noté dans son dossier… mais elle le plaint sincèrement et ne le dira pas. Quelque chose lui disait que ce garçon était totalement du genre à confondre sa compassion avec de la pitié.

« Bien, vous pouvez vous rhabiller. Est-ce que vous avez tendance à avoir plus de courbatures que d’ordinaire ? Vous essouffler plus vite, faire de la tachycardie ? » simple question pour mettre en évidence les symptômes d’une santé qui, s’il ne faisait pas plus attention pourrait se dégrader. Une colère sourde commençait à grandir en elle, tandis que son regard s’assombrissait telle une dragonne capable de le brûler vif s’il lui donnait raison de s’énerver.
Contenu sponsorisé
in Ja we trust to save Im (10/95) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
in Ja we trust to save Im (10/95)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Save the last Rose
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Mana Kosak. In Weapon we Trust. [uc]
» [D1] I know you, I trust you [PV Silayan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember me for centuries :: Passé :: ☆ 역설구 yeokseol-gu-
Sauter vers: